Marché de la téléphonie mobile: Quel avenir pour le secteur ?

Par maroua t Le 23/10/17

Les prix des Smartphones risquent de flamber. A l’origine : une décision du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, d’annuler la plupart des licences d’importation et d’instaurer une taxe intérieure de consommation sur les produits de luxe.

Eh oui, les téléphones portables sont désormais considérés comme des produits de ‘’luxe’’. En tout cas, cette décision vient conforter le gel des importations des terminaux et cellulaires mobiles depuis quelques mois déjà. En effet, le gouvernement a décidé le 30 mai dernier, au titre des licences d’importation pour l’année 2017, d’élargir les contingents quantitatifs aux téléphones mobiles. La décision du gouvernement d’instaurer des licences d’importation pour les téléphones mobiles a été suivie le lendemain par un avis publié par le ministère du Commerce, fixant un délai, allant du 31 mai jusqu’au 14 juin 2017, pour l’introduction des demandes de licences d’importation.

Depuis  cette date, aucun téléphone mobile n’est rentré en Algérie par la voie officielle. Certaines marques de téléphones mobiles souffrent de cette situation des plus ‘’inconfortables’’ à l’instar de Oppo, Alcatel, Meizu, ou encore Wiko. Ces marques devaient depuis longtemps lancer plusieurs nouveaux produits, mais ceci a été repoussé en raison de cette décision.

La réduction de l'importation profitera-t-elle aux marques  algériennes ? Oui certainement. Elle poussera également à amener les plus importants fabricants étrangers à installer des lignes de montages en Algérie.

Pour rappel, la facture de l’importation des téléphones mobiles en Algérie a  dépassé les 650 millions de dollars durant l’année 2016. 

SUR LE
MEME SUJET

Nouveaux Produits

Prix:16 999DA
Prix:47 900DA
Prix:20 900DA
Prix:34 900DA
Prix:42 900DA