UniversalDisc : leader du disque optique en Algérie

Un pionnier, une griffe

UniversalDisc est une société privée spécialisée dans la production des disques optiques (CD, CD-R, DVD, DVD-R…). L’entreprise, à capitaux totalement privés, qui a nécessité un investissement de pas moins de 40 millions d’euros, a vu le jour en 2003. L’unité de fabrication est sise à la zone industrielle de Oued Smar (Alger). UniversalDisc a le mérite d’avoir percé dans un secteur considéré jusque là comme la chasse gardée des puissances technologiques asiatiques. (Reportage réalisé par Yazid Benhaïmi)

A ce jour, UniversalDisc demeure l’unique fabricant privé de cette ligne de produits en Algérie et un leader aussi bien au Maghreb qu’en Afrique. Il faut savoir que 90% de l’outil de production mondial de ce type de produits est basé en Asie.

L’entreprise qui emploie aujourd’hui quelques 200 personnes, dont 70% sont des ingénieurs, produit, entre autres, 50 millions de DVD par an, selon les chiffres fournis par Brahim Yazid, directeur commercial de l’entreprise, qui a bien voulu nous faire la visite guidée de l’usine. Celle-ci dispose de cinq ateliers : Pré-mastering (Atelier de numérisation, Mastering (Atelier de fabrication de Stamper ou matrice), Clean Room (Atelier de fabrication des CD-R, CD pressé, DVD pressé en Salle Blanche), Printing (Atelier d'impression), et enfin Packaging (Atelier de conditionnement).

Le regard tourné vers l’export

Il faut souligner que UniversalDisc, qui dispose de parts de marché estimées à 51% en Algérie, couvre tous les besoins de ses clients, issues des secteurs variés tels que les éditions, les artistes indépendants, les studios, les agences de communication, les institutions, les administrations publiques, en produits adaptés : CD pressé, DVD pressé, CD-R (vierge), DVD-R (vierge).

UniversalDisc ne vise pas uniquement la satisfaction des besoins du marché local, mais explore également d’autres opportunités d’exportation vers des pays tels que l’Allemagne, le Maroc, la Tunisie, le Liban et autres, avec l’objectif d’atteindre 25% du chiffre d’affaires à l’export. C’est à cet effet qu’elle a mis sur pied un bureau de représentation basé à Genève en Suisse et un autre à Tunis. «Ces bureaux sont chargés de prendre les commandes de nos clients sur les marché extérieures, et d’y organiser la distribution», confie notre interlocuteur. Ce dernier nous indiquera qu’une opération de prospection du marché français est en cours de réalisation.

Une maîtrise parfaite des procédés de production
Lors de notre visite dans la zone de fabrication des DVD-R, nous avons eu le privilège de voir et de toucher le «stamper», ou le moule à partir duquel sont façonné et fabriqué les CD et DVD, à base d’un mélange de quelques 10 à 15 produits chimiques, dont le nickel et surtout le polycarbonate, matière première utilisée pour la fabrication de disques optiques, fluidifiée et injectée dans un moule à injection. Il y a lieu de signaler que la création d'un Stamper est identique et commune, quelques soient les supports demandés (12 cm, 8 cm, DVD...).

La première étape est la création d'un «Glassmaster». Un laser grave un sillon sur un disque en verre, préalablement recouvert d'une couche de résine photosensible. Une fine couche d'argent est ensuite déposée sur la surface du glass master par évaporation sous vide. Il est indiqué que chaque mois, UniversalDisc prépare des centaines de Master pour de nombreux clients. Une étape très importante avant l’envoi au pressage, étant la dernière phase dans tout le processus de production d'un disque, avant la duplication de celui-ci en milliers d'exemplaires. Cela nécessite une procédure rigoureuse, du bon de commande à l'envoi du master vers le pressage, souligne-t-on. UniversalDisc maîtrise le procédé du master, qui consiste à extraire de 30 000 à 40 000 réplicats ayant la propriété de conserver l’information audio et vidéo pour une durée infinie, ce produit est spécialement conçu pour l’ archivage.

A titre illustratif, la fabrication de CD et DVD passe par plusieurs étapes : le pressage, la galvanoplastie (fabrication de la matrice ou du moule qui servira au pressage des disques), la métallisation (dépôt d’une couche d’aluminium sous vide sur le disque (CD ou DVD) transparent pour être lu), le vernissage (dépôt d’une fine couche de vernis par centrifugation afin de protéger les informations contenues sur le disque). Le processus de fabrication s’achève par l’impression offset sur la phase supérieure du CD/DVD.
Il ne reste après cela que l’étape de conditionnement, qui consiste en la mise en boîtier automatique avec le livret et la jaquette du disque, le produit fini pourra ainsi être mis sous cellophane et expédié au client.

La production du CD-R, passe elle aussi par maintes étapes. La première est l’injection : le polycarbonate est chauffé puis injecté dans un moule, il en sort alors un disque de plastique transparent appelé galette. Le dépôt de dye : le colorant organique (dye) est ensuite déposé sur le disque en polycarbonate. C’est le dye qui donne au CD ses propriétés d’enregistrement.
vient ensuite la Métallisation qui consiste à recouvrir sur le CD d’un film en argent pur pour permettre la réflectivité du rayon laser lors de la lecture. Arrive en fin le Vernissage : Le disque est recouvert d’un vernis, séché par exposition aux U.V. Le vernis protége la métallisation.

La capacité de production journalière de l’usine est située entre 22 000 et 24 000 unités en DVD et CD, selon notre guide. Les machineries et autres matériels d’usinage sont le fruit technologique de plusieurs origines : allemande, suisse, américain … UniversalDisc offre également l’opportunité de convertir les supports audio-visuels en CD, VCD et DVD originaux.

Un CD-R 100% en …OR destiné exclusivement à l’archivage
UniversalDisc annonce son directeur commercial, va bientôt mettre sur le marché plusieurs produits. Il s’agit en premier du CD-R et du DVD-R au format carte de visite pour les besoins des professionnels et entreprises, qui seront commercialisé dans un mois. Brahim Yazid nous parlera également de la mise sur le marché d’ici deux ans (2008) d’une nouvelle norme DVD, actuellement objet d’une bataille entre les puissants du domaine (Sony, Sharp, Philips…), qui cherchent à imposer leur norme : HD pour les uns et Blue Ray pour les autres.

UniversalDisc attendra la fin de cette «guerre optique» pour connaître le nom du vainqueur et se lancer ainsi dans sa fabrication, confie notre interlocuteur. Ce nouveau DVD disposera d’une capacité de stockage phénoménale : de 25 à plus de 100 Gigaoctets !

Cependant la cerise sur le gâteau est le CD-R fabriqué à 100 % en or, qui sera prochainement mis sur le marché. Un produit destiné exclusivement aux activités d’archivage, où il existe un besoin pour une conservation longues durées. «Nous attendons le certificat de conformité qui émanerait d’une société américaine», précise le responsable commercial du fabricant. Celui-ci ne manquera pas d’indiquer que la durée de conservation de ce support peut atteindre 3 …siècles. Une prouesse à imputer aux caractéristiques exceptionnelles de l’or, métal sur lequel le temps et le climat n’ont aucun effet. Il faut savoir aussi que UniversalDisc assure également assure la numérisation de tout type d’archives. Par ailleurs, UniversalDisc produit également pour le compte des trois opérateurs algériens de la téléphonie mobile, des CD pour les besoins marketing et publicitaires de ces derniers.

L’informel, une épine dans le …CD !
En outre, Yazid Brahim ne manquera pas l’occasion de soulever le problème de la concurrence déloyale que leur livre le marché informel, à travers des importations non déclarées de quantités considérables de CD-R et de DVD-R. «Certains importateurs ne déclarent pas leurs marchandises et du coup ne payent pas la taxe obligatoire sur droit de copie privé à l’ONDA. Ce qui permet de proposer des produits, bas de gamme pour la plupart, à de très bas prix s», notera l’orateur.

Par ailleurs, il est utile de porter à la connaissance de nos lecteurs que le CD vierge de chez UniversalDisc avec un boîtier «Slim-case» (étroit), est cédé en détail entre 25 et 40 DA. Le DVD vierge est, lui, commercialisé à 45DA sans boîtier et à 100 DA avec son emballage.

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 posté) :

Postez votre commentaire



ARPT Algérie Télécom Ooredoo Mobilis Djezzy