L'Actualité des véhicules utilitaires en Algérie
M.Julien Pulvirenti, Territory Sales Manager Maghreb, Kaspersky Lab à mobilealgerie.com
‘’Avec l’arrivée de la 3G, les smartphones doivent êtres mieux protégés’’
article.get_title

Nous avons évoqué quelques questions relatives à la sécurité informatique et logiciel avec M.Julien Pulvirenti Territory, Sales Manager Maghreb, Kaspersky Lab. Il a indiqué que l’action de Kaspersky dépasse maintenant les systèmes informatiques pour s’occuper aussi des systèmes et applications gérant les Smartphones. Ces derniers ne sont pas à l’abri de virus qui risquent d’altérer leur fonctionnement et c’est pour cela que son entreprise propose des solutions pour sécuriser ses appareils.

En images

- Kaspersky Lab est le plus grand fournisseur privé de solutions de sécurité informatique dans le monde. Quel bilan faites-vous de l’année 2013 ?

- L’année 2013 a été positive et marquée par une activité toujours aussi intense, jalonnée de sorties produits clés à destination des professionnels comme des particuliers, tels que Kaspersky Endpoint Security for Business et Kaspersky Internet Security 2014, et des découvertes par notre équipe d’experts du GReAT. 

Les évolutions des cybermenaces font que notre laboratoire basé à Moscou assume un travail phénoménal pour fournir des réponses et des solutions évoluées afin d’appréhender les risques qui sont de plus en plus nombreux et sophistiqués. 

Par ailleurs, la qualité de notre R&D a été reconnue dans les résultats de nombreux tests et études effectués en cours d’année où nous sommes positionnés en tant que leader et expert en sécurité. Ex : https://eugene.kaspersky.com/2013/03/26/king-of-the-castle-triple-crown-turns-from-yellow-to-green/

- En dépit des innovations créées par Kaspersky Lab et les solutions lancées ces dernières années, le piratage informatique bat son plein, comment expliquez-vous ce fait ?

- Ce phénomène n’est pas nouveau et plusieurs études confirment qu’il existe un marché parallèle de nos solutions. Notre position à ce sujet est assez clair : il nous faut en même temps continuer à développer des technologies innovantes, en phase avec l’évolution des usages et des besoins du marché, tout en faisant prendre conscience aux utilisateurs que de tels développements impliquent un fort investissement et nécessitent de payer le bon prix pour en profiter.  

Nous avons depuis quelques années maintenant un rôle de sensibilisation et d’éducation à ce sujet pour faire comprendre aux utilisateurs qu’il y a forcément une différence entre un produit que l’on paye et un autre « gratuit » dont l’origine n’est pas certifiée.

D’autre part cette démarche liée à l’action d’organes législatifs font qu’on observe un changement de comportement et vous pouvez trouver aujourd’hui des produits « officiels » dans des zones qui étaient il n’y pas si longtemps la place unique du piratage. 

- Avec l’émergence des Smartphones, de nombreux utilisateurs restent passifs et n’équipent pas leurs appareils de solutions de sécurité. Ne comptez-vous pas, dans ce cadre, lancer des compagnes de sensibilisation comme vous l’aviez fait auparavant auprès des PME pour leur PC de bureau ?

- Notre équipe de chercheurs publie très régulièrement leurs recherches et prévisions en matière de malwares mobiles, qui sont de véritables petits ordinateurs au creux de nos mains. Disponibles sur internet et partagés largement, ces publications permettent de mieux comprendre l’évolution du paysages des cybermenaces et toutes les bonnes pratiques à adopter pour s’en protéger.  https://www.securelist.com/en/

Chaque prise de parole de nos équipes est pour nous un moyen de rappeler que les menaces évoluent. Invisibles mais multiples, elles évoluent pour mieux duper l’utilisateur. 

Avec l’arrivée de la 3G en Algérie depuis fin 2013, notre priorité est de sensibiliser les utilisateurs aux  risques liés à ces supports, comme ceux liés aux PC classiques. 

Nos lancements, webcasts, conférences et présences sur des salons nous permettent aussi de sensibiliser nos audiences directement, de vive voix.  

- Pourriez-vous nous faire un état des lieux sur votre présence en Afrique du nord ?

- Kaspersky Lab développe depuis des années une stratégie d’accompagnement du réseau de distribution sur les marchés d’Afrique du Nord (Algérie/Maroc/Tunisie). En nous appuyant sur des distributeurs et des partenaires locaux dans chacun des pays, nous avons, je crois, réussi à créer un lien de confiance avec les utilisateurs, qu’ils s’agissent d’entreprises ou de particuliers. 

Notre présence récurrente sur le terrain nous permet de comprendre les besoins du marché et de nous adapter aux spécificités de ce dernier, en délivrant notre expertise des interlocuteurs très réceptifs et accueillants, dans le dialogue.

Nous avons une équipe de 4 personnes dédiées pour ce marché sur un aspect commercial et technique sans compter l’appui de ressources communication et marketing. 

Cela a pour résultat de faire de Kaspersky Lab un acteur leader dans ces pays.

- Pouvez-vous nous détailler vos activités en Algérie ?

- Notre business model est basé sur des ventes via le « Channel », 100% indirect.

Nous venons de façon régulière à la rencontre de nos clients et partenaires à travers des séminaires, des rendez-vous : nous allons d’ailleurs comme chaque année faire notre Roadshow pour venir rencontrer les utilisateurs. 

Notre réseau de distribution est particulièrement important pour nous, c’est notre relais lorsque nous devons fournir des éléments commerciaux, ou proposer des formations technologiques à nos partenaires ou clients.  

De la promotion des produits, à la  formation et la sensibilisation, nous ne pouvons résumer notre quotidien en quelques lignes. En revanche, je peux vous assurer que nous le faisons avec passion.

- Comment jugez-vous le degré de sécurisation des entreprises et institutions Algériennes ?

- Honnêtement, chaque année l’Algérie nous conforte dans notre action de tous les jours. 

Comprenez : il y a déjà, depuis quelques temps, une réelle prise de conscience des entreprises et institutions en Algérie à l’égard de ces sujets. Des études montrent que des 3 pays dont nous avons la responsabilité, l’Algérie à une évolution très positive à ce sujet. Différents signes très significatifs sont là pour crédibiliser cette évolution : de nombreux évènements sécurité sont organisés et le taux de participation y est très intéressant. Les organismes d’états et associatifs font beaucoup pour aider à la sensibilisation, susciter les changements de comportements et comprendre la nécessité de bien s’équiper.

En outre, les évolutions technologiques comme la 3G, ou alors le développement de l’ADSL sont très positifs et bénéficient à tous. Et notre rôle à ce niveau est d’apporter notre savoir-faire d’expert de  la sécurité pour permettre à chacun d’avoir les bons réflexes et de faire les choix les plus pertinents en terme de sécurité.

- Quels sont vos projets futurs pour le marché Algérien ? 

-Nous tenons plus que tout à maintenir ce lien de confiance avec nos partenaires, distributeurs et les utilisateurs en général. Nous continuerons donc à rencontrer écouter, sensibiliser, partager, conseiller nos interlocuteurs.

Ainsi, le développement des offres mobiles sera un de nos focus.

Par ailleurs, le tissu économique étant constitué de beaucoup de PME, nous avons déjà mis en place une offre et un programme dédié pour elle avec un produit KSOS et l’agrément expert TPE.

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami

Commentaires (0 posté) :

Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
Habitat
LETTRE D'INFORMATION
Ne rattez aucun article et recevez régulièrement notre lettre d'information
cron
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2014 Melo Media Eurl
Nos portails : auto-utilitaire.com : Le portail de l'actulité automobile en Algérie | www.mobilealgerie.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology